Start-up

Les start-ups françaises aux JO

Le site des Jeux olympiques de Rio est l’occasion pour 4 start-ups françaises de présenter leur travail. Emmenées par le Tremplin, incubateur spécialisé dans le sport de Paris & Co, elles sont venues défendre les innovations technologiques qui pourraient servir la campagne de Paris pour les JO de 2024.

Sport Heroes Group

À Rio, Sport Heroes Group est à découvrir au Club France. Cette jeune pousse est spécialisée dans l’entraide et connue pour ses plateformes communautaires Running Heroes, Cycling Heroes et Skiing Heroes. Au Brésil, elle a lancé une course connectée pour aider la protection des droits des enfants en partenariat avec l’UNICEF.

Vogo Sport

Grâce à l’application Vogo Sport, il est possible d’accéder en temps réel aux différentes caméras d’un événement, de revenir en arrière ou encore de zoomer. Etre présent aux JO est pour Christophe Carniel, fondateur de l’entreprise, une façon de « rencontrer les décideurs du monde du Sport ». Objectif, être présente aux JO de Tokyo en 2020.

Arioneo

Arioneo est une start-up dédiée au milieu équestre. Après avoir levé 1 million d’euros en mai dernier, elle a pu développer un capteur lié à une application qui permet de suivre la santé et le confort du cheval. Elle a également mis au point l’Equimètre qui évalue en temps réel la santé et la performance des cheveux de course pendant leur entrainement.

YPPA

Âgée d’à peine 3 mois, YPPA est une société qui propose aux organisateurs de spectacles sportifs la diffusion sur les Smartphones des spectateurs d’animations lumineuses. Celles-ci permettent de réaliser à l’échelle d’une salle voire même d’un stade une ola géante ou un drapeau et de créer un spectacle lumineux incroyable. LE but de la start-up, faire participer davantage le public et apporter de nouvelles émotions.

Toutes ces start-ups françaises peuvent être découvertes à Rio jusqu’à la fin des JO !

 

A propos de l’auteur

Simon

Simon

Webmaster et entrepreneur Web, je m'intéresse de près à l'actualité des start-up et des entreprises liées au numérique.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *