High-Tech

Apple présente son nouveau MacBook Pro

Apple clôture une nouvelle année historique !
Photo par Pixabay, CC0

Il représente la gamme la plus sélecte et la plus populaire des ordinateurs portables de la marque Apple, le MacBook Pro a fait sa mue à la fin 2021 et offre de nouvelles garanties qui devraient, dans les prochains mois, lui permettre de rester l’un des produits phares de l’entreprise californienne.

Toujours aussi clivante, l’entreprise garde sa marque de fabrique en limitant les ports universels sur son nouveau MacBook Pro, de quoi faire une fois de plus tiquer les spécialistes du secteur et autres puristes. Pour le reste, Apple frappe clairement un grand coup dans la fourmilière en dévoilant la seconde génération de leur processeur « fait-maison », décliné pour le coup sous deux gammes différentes.

Comme toujours, le marketing ne déçoit pas, mais fort heureusement, le bilan technique semble lui aussi, être à la hauteur. Retour sur la sortie de ce monstre d’ordinateur portable et tour en vigueur des principales nouveautés embarquées sur le MacBook Pro 2021.

Deux nouveaux formats

Depuis plusieurs générations d’ordinateurs portables, le 13 pouces a toujours eu la cote du côté d’Apple. La taille était un bon compromis, d’abord dérivé sur les désormais obsolètes Macbook puis sur les Pro et évidemment, les Air. S’il reste bien évidemment disponible pour une longue durée, le MacBook Pro 13 pouces ne sera plus que le seul de sa gamme à cette taille.

Plus que jamais destiné aux professionnels, le nouveau Mac se dérive désormais en deux tailles : 14 et 16 pouces et également en deux couleurs, à savoir le gris sidéral classique et un « argent » particulièrement réussi et observé il y a quelques mois sur les nouveaux iMac de la branche.

En proposant ces deux tailles différentes qui sont, avouons-le, quasi similaires, Apple espère charmer différents besoins et, logiquement, clients potentiels. Les professionnels ayant souvent besoin d’écrans relativement grands, surtout lorsqu’ils ne travaillent pas sur plusieurs moniteurs, Apple a décidé de franchir un palier rarement observé dans l’histoire de la marque. Pour faire simple, le MacBook Pro peut se muer en excellent ordinateur de bureau.

Une puissance incroyable

Lorsque les superlatifs sont mis en avant du côté de chez Apple, les spécialistes du secteur Tech savent pertinemment qu’il faut se méfier et nuancer quelque peu ces annonces. Concernant les nouveaux processeurs de la marque, les seconds construits par la marque elle-même, force est de constater que l’entreprise ne s’est pas trompée.

Aujourd’hui, les besoins informatiques sont grandissants et logiquement, il n’est plus possible de perdre du temps de chargement ou de latence sur les serveurs Internet, lorsque l’on travaille où lorsque l’on se détend par exemple sur Twitch, l’un des réseaux sociaux de pointe à l’heure actuelle ayant permis à certains loisirs de retrouver une certaine popularité, à l’image du poker.

Progressivement, Apple ne devrait plus collaborer avec Intel

Alors que l’on se divertisse ou que l’on travaille, les nouvelles puces M1Pro ou M1Max – également attendues sur les prochains iMac 27 pouces – devraient pouvoir satisfaire les besoins les plus importants en termes de performances.

Pour la M1Max, le dernier bijou créé par Apple, le GPU est de 32 cœurs et double par exemple, les moteurs d’encodage. De quoi convenir aux plus créatifs et demandeurs au niveau de la RAM !

Le XDR débarque sur portable

L’écran Pro Display avait, depuis plusieurs mois, conquis les plus grandes bourses et les travailleurs dans le plus grand besoin d’une précision esthétique ultime. Pour la première fois, la technologie Liquid Retina XDR débarque sur un ordinateur portable et non sur un moniteur à part entière. Selon les premiers chanceux et les journalistes spécialisés ayant pu tester ces nouveaux ordinateurs avant tout le monde, le rendu dépasse l’entendement.

Entre le taux de rafraîchissement, la netteté et le milliard de couleurs annoncé, Apple fait comme toujours à ce sujet, les choses en grand. Il n’y a d’ailleurs jamais à redire quant à ces caractéristiques précises, qu’importe l’appareil.

Le problème réside lui, comme toujours dans les composants disponibles. Sur les bords de l’ordinateur, seuls quatre ports Thunderbolt nécessitant forcément un adaptateur sont présents. À noter tout de même, le retour du port de carte SD et d’un branchement HDMI femelle, comme ce fut le cas dans le passé. Un point positif parmi les inconvénients…

A propos de l’auteur

defaultcyperus

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.