Transport

Uber et Waze ouvrent leurs données aux collectivités territoriales

La Smart City ou la ville connectée est devenue un objectif de taille pour de nombreuses villes du monde entier. Pour les aider dans ce sens, deux grandes start-ups renommées ont décidé de partager leurs données.

Waze ou le concept d’échanges de bons procédés

Le spécialiste du VTC et l’application de navigation communautaire disposent de données extrêmement fiables et utiles pour les villes. Au lieu d’installer des millions de capteurs dans les rues pour obtenir des informations, on disposera de millions de Smartphones.

Concrètement, l’application Waze rachetée par Google en 2013 proposera un accès libre aux alertes envoyées en temps réel par les utilisateurs du réseau. Cet accès se fera à partir d’une plateforme dédiée qui va permettre donc un échange de bons procédés. L’impact est réel puisque les autorités seront informées en temps réel et pourront réagir plus promptement et plus efficacement. Les données communiquées par la communauté Waze sont rendues anonymes puis sont remontées par la communauté via la plateforme. En échange, les collectivités fournissent des informations sur les évènements prévus ou les éléments qui pourraient par exemple perturber le trafic routier, etc…

Cette solution intelligente à moindre coût a commencé à se mettre en place l’été dernier dans certaines grandes agglomérations françaises. Les collaborations se précisent pour 2017 et des dizaines de communes et de villes vont bénéficier de cette initiative qui apporte une vraie plus-value.

Uber en mode test

L’intérêt d’Uber pour l’open data est tout récent. Présentes dans plus de 450 villes à travers le monde, les données transmises par les millions d’utilisateurs permettent d’en tirer des statistiques fiables et utilisables à l’échelle territoriale.

L’ouverture des données sur le comportement des utilisateurs d’Uber peut se révéler précieuse pour les collectivités. On peut ainsi connaître les lieux d’intérêt, les lieux où il y a le plus de passages, les lieux les plus influents.

L’approche d’Uber semble s’orienter vers la monétisation de ces données même si la start-up n’a pas encore ouvertement opté pour un business modèle viable. Cependant, la conservation d’un accès gratuit pour les villes semble envisageable tandis que la vente de données pourrait être proposée aux acteurs privés.

Mais que ce soit pour Waze ou pour Uber, l’objectif secondaire est de se rapprocher de ces villes connectées afin de trouver de nouveaux leviers pour rester rentabilité et assurer leur activité sur de longues périodes.

 

Mots clés

A propos de l’auteur

Simon

Simon

Webmaster et entrepreneur Web, je m’intéresse de près à l’actualité des start-up et des entreprises liées au numérique.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *